décembre 8th, 2014 at 19 h 26 min by admin

Quelques semaines après la mort de Rémi Fraisse, René Riesel et Jacques Philipponneau, deux auteurs de l’Encyclopédie des nuisances, nous font parvenir la version originale de leur tribune parue dans Le Monde du 5 décembre 2014. Face aux montages policiers et médiatiques qui font endosser la responsabilité d’un mort aux « casseurs », ils rappellent que c’est bien le désastre « économico-industriel » qui accouche de cette jeunesse révoltée :

« Cette jeunesse qu’on disait si intégrée à l’ordre marchand et à sa survie dématérialisée, dressée à se vendre au plus offrant, à se détacher de toute solidarité, à se reconnaître dans la monade solitaire de l’utopie capitaliste, commence à comprendre dialectiquement qu’elle n’aura pas sa place au festin de l’abondance factice, qu’il n’y aura plus vraiment de festin et qu’il était de surcroît immangeable [...]. »

L’entièreté de ce texte se trouve ici : AU DESSUS DU VOLCAN

Comments are closed.