juin 10th, 2013 at 9 h 59 min by admin

Lu dans Libé aujourd’hui (9 juin 2013) : après le paiement par reconnaissance de l’empreinte digitale ou veineuse à Villeneuve d’Ascq et Angoulême, l’entreprise lilloise Natural Security, hébergée par Euratechnologies à Lille, se développe aux États-Unis (contrôles d’accès et paiements à la fac de San José). Les applications pour distributeurs automatiques de billets et les lecteurs d’empreinte pour passer commande depuis votre ordinateur personnel sont sur les rails. Un retour sur investissement que les élus ne manqueront pas de saluer devant l’urgence du sursaut économique régional.

Ces choix industriels sont aujourd’hui encouragés. Le Nigeria et Mastercard ont annoncé lors du dernier Forum économique mondial qui s’est tenu au Cap (Afrique du sud) leur intention d’équiper les 170 millions de Nigérians d’une carte d’identité RFID contenant les données biométriques mais aussi bancaires du porteur : reconnaissance policière, contrôle des frontières, transactions, etc. Et pourquoi pas le carnet de santé aussi ? Libé, depuis ses pages militant pour un « éco futur », n’y voit qu’un « léger bémol » : « l’État nigérian aura accès à l’activité bancaire du possesseur de la carte ». Mais l’enjeu économique est de taille face aux « dérives » sécuritaires : imposer sur un même support une carte d’identité et une carte de paiement permettra « l’inclusion financière des quelque 70% de Nigérians qui, à ce jour, ne possèdent pas de compte bancaire. » Consommateur et suspect, une condition partagée par le communauté mondiale.

Le 25 juin prochain, la carte de transports RFID nommée « Pass-Pass » sera définitivement adoptée par Transpole. Depuis le 14 décembre 2012, on sait avec certitude que cette carte contrôlera les accès des différents services municipaux (bibliothèque, salles de sport, etc) et servira de carte de paiement chez les enseignes partenaires. Grâce, notamment, aux 2,7 millions d’euros apportés par la Caisse de dépôt et consignations. Et consignés dans la convention U-City passée avec Lille Métropole.

En savoir plus ? Lisez pourquoi il faut fermer Euratechnologies.

Comments are closed.