avril 22nd, 2013 at 17 h 48 min by admin

Quel est le lien entre le séisme qui a provoqué la catastrophe atomique de Fukushima, et la carte Pass-Pass ? D’abord prévue pour 2011, puis 2012, et enfin pour le 25 juin 2013, le mouchard RFID que devront utiliser les clients de Transpole a subi plusieurs bévues. Mais impossible jusqu’alors de savoir pourquoi. Ni la Communauté urbaine ni Parkeon, l’entreprise qui a remporté ce marché de 23 millions d’euros HT après revalorisation, n’avaient daigné s’expliquer. Dans une délibération de Lille Métropole du 12 avril 2013, on apprend que le premier retard est dû à la « pénurie de composants électroniques provoquée par l’événement de Fukushima au Japon. » Séisme, dommages sur les usines d’assemblage et d’extraction, et enfin coupures d’électricité : les secousses sur la filière électronique mondiale ont été ressenties jusqu’à Lille Métropole. Décidément, les Verts lillois ont intérêt à ce que l’énergie nucléaire soit optimale et sécurisée. Entre leur métro automatique et le data center qui tournent à l’uranium, et maintenant l’approvisionnement en composants électroniques, on voit combien leur projet de société est tributaire de l’économie mondiale et de la bonne marche de la filière nucléaire.

La délibération en question : Avenant LMCU-Parkeon

Comments are closed.