avril 10th, 2013 at 12 h 25 min by admin

« Avec la biologie de synthèse, vous avez un avantage, c’est que le grand public pour le moment ne connaît pas. » (D. Raoul, Sénateur, vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques)*

« J’estime essentiel de désamorcer les craintes que l’opinion publique peut éprouver à l’égard d’un domaine émergent, sur lequel elle n’est pas pour l’heure informée ». (Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche)**

***

Vous ignorez ce qu’est la biologie de synthèse, vous n’en avez jamais entendu parler. Comme tout le monde, à peu près. Il s’agit de la plus récente et d’une des plus effroyables innovations, des laboratoires à l’industrie. Nous tâchons ici de résumer l’explication au plus clair : qu’est-ce que c’est ? pour quoi faire ? pourquoi la refuser – MAINTENANT ?

Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche a fait de la biologie de synthèse une priorité. Dès ce mois d’avril 2013, elle manigance un « Forum de la biologie de synthèse », afin de désinformer le « grand public » et de « désamorcer » toute contestation. C’est MAINTENANT que nous devons nous informer, alerter, refuser.

* Annexe au rapport de Geneviève Fioraso, Les enjeux de la biologie de synthèse, février 2012)

** Assemblée nationale, 4 mai 2011

Pour lire « Alerte à la biologie de synthèse et aux aliens de demain », c’est là : Tract BS

***

Lire aussi sur ce sujet :
- Un malfaiteur de l’humanité : Philippe Marlière et les aliens de demain
- Innovation scientifreak : la biologie de synthèse
- Aujourd’hui le nanomonde n°18 – Spécial biologie de synthèse
- Aujourd’hui le nanomonde n°19 – Biologie de synthèse et acceptabilité

Et Sous le soleil de l’innovation, rien que du nouveau ! », par Pièces et main d’oeuvre (éditions l’Echappée, 2013)

 

Comments are closed.