janvier 22nd, 2013 at 15 h 23 min by admin

« Un wagon transportant de l’uranium naturel appauvri, matière très faiblement radioactive, a connu [lundi] après-midi lors d’une manœuvre en gare de Saint-Rambert-d’Albon (Drôme), un problème mécanique sans incidence sur sa sûreté », a affirmé lundi soir Areva. Ce train atomique, comme il en passe des dizaines en France chaque année, est sorti de ses rails. Mais rassurez-vous, c’est bon pour cette fois.

Ce qui sent moins bon, c’est le nuage chimique qui se ballade depuis Rouen entre Paris et la côte sud de l’Angleterre. 24 heures après les débuts de la fuite, le ministère de l’Intérieur et les médias assurent que ce gaz « ne présente pas de risques pour la santé ». Vomissements, nausées, irritation des yeux, des muqueuses respiratoires et de la peau ne seraient dus qu’à une « réaction psychologique liée à l’odeur » relaie Le Monde. L’Institut national de recherche et de sécurité, quant à lui, considère le gaz en cause comme « toxique par inhalation » et « dangereux pour l’environnement ». Qui croire ?

Face à ce monde morbide et à la dépossession de nos vies par les experts morbides, retrouvons-nous mercredi 23 janvier à partir de 20h à L’Insoumise, 10 rue d’Arras, pour discuter autour du livre Métro, boulot, chimio. Ainsi, nous commencerons par fermer la grande gueule des partisans de la réindustrialisation.

Le site de L’Insoumise : http://linsoumiselille.wordpress.com/

Présentation du livre : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=394

Comments are closed.