octobre 2nd, 2012 at 15 h 30 min by admin

L’alliance d’un contrôle bureaucratique des comportements et d’une responsabilisation individuelle face à la catastrophe n’est pas uniquement le fait de l’écolo-technocratie au pouvoir. Voyez le livre Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable de René Riesel et Jaime Semprun. Cet Enfer Vert, une frange de l’écologie militante souhaite sa mise en place la plus rapide et la plus radicale possible. Le mouvement des Villes en Transition appelle ça « l’émancipation sous contrainte ». On vous l’aura bien dit.

Le texte est ici : rationnement et écologie transitoire

Comments are closed.