septembre 13th, 2011 at 9 h 12 min by admin

A Grenoble en 2005, une plaquette de présentation de la carte Libertys était distribuée aux habitants. Cette carte RFID devait comprendre les informations biométriques de leur porteur pour leur permettre d’être identifiés en toute sécurité à l’entrée des services municipaux, de servir de carte de paiement, etc. A l’époque, cette carte n’était encore que de la science-fiction mais avait engendré dev ives réactions de la part des grenoblois. Aujourd’hui, sur la métropole lilloise et dans la région Nord-Pas de Calais, Euratechnologies, la Communauté urbaine, Auchan, Decathlon, Transpole,  l’université Lille 1 et les Verts font de cette carte une réalité. Voici les quatre pages de présentation de la vraie-fausse carte Libertys (attention, les pages sont très espacées les unes des autres) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.