mai 19th, 2011 at 11 h 58 min by admin

Le 1er avril, nous étions une vingtaine à nous rendre au Conseil de communauté de Lille Métropole pour dire tout le mal que nous pensons des projets de puçage et de fichage organisés par LMCU. Nous avons déployé deux banderoles sur lesquelles on pouvait lire « Vidéosurveillance et puces RFID nous rendent nerveux » et « RFID : la nouvelle police totale ».

Mme Aubry, présidente de LMCU, nous a d’abord demandé de retirer les banderoles. Ce que nous n’avons pas fait. Avant de nous rappeler à sa réalité : « Vous êtes dans une instance démocratique, vous avez le droit de vous exprimer silencieusement ». Deux banderoles, c’en était déjà trop pour cette instance démocratique. La séance a été suspendue et nous avons plié bagage à l’arrivée des flics, refusant les propositions de rendez-vous par le dir-cab’ d’Aubry, et ne répondant pas aux provocations de Stanislas Dendievel, élu au Grand Projet Urbain, qui nous a dit que nos méthodes étaient dignes du Front National.

La vidéo du Conseil est ici : http://www.lillemetropole.fr/index.php?p=495&art_id=19478

Nous avons eu raison de venir saboter l’exercice de leur démocratie car ce jour-là, LMCU a renouvelé sa participation aux projets technologiques portés par EuraRFID en leur accordant une subvention de 173 910 €. Elle porte notamment sur le projet U-City, traduction de « Ville Ubiquitaire », qui vise à pucer l’ensemble de l’espace public.

La délibération : subvention 2011 EuraRFID-LMCU

Le projet de carte de vie quotidienne : Lille XXL

Comments are closed.