avril 6th, 2010 at 21 h 21 min by admin

À Lille, FOX – MIIRE donne de l’intelligence aux systèmes de vidéoprotection L’équipe de Chabane Djeraba travaille aux nouvelles applications de la vidéosécurité.

Détecter les mouvements, alerter en cas d’incident, analyser les comportements. À l’université des sciences et technologie de Lille (USTL), une équipe de chercheurs travaille sur les nouveaux systèmes intelligents de vidéo. Des recherches qui intéressent particulièrement la sécurité, mais également le commerce.

« Fouilles de données complexes – Multimédia Image Indexation et Reconnaissance ». On ne peut pas dire que FOX – MIIRE ait un nom facile à mémoriser.

Pourtant, il nous concerne au premier degré.

Sous la direction du professeur Chabane Djeraba, vingt-cinq chercheurs du laboratoire d’informatique de Lille à l’USTL de Villeneuve-d’Ascq travaillent sur l’utilisation intelligente des caméras qui envahissent notre vie quotidienne. Certains l’appellent vidéosurveillance, eux préfèrent parler de vidéosécurité, tant les applications sur lesquelles ils planchent concernent d’abord la protection des gens.

« Nous sommes très novateurs ici dans le domaine de l’extraction d’informations vidéo et de leur application au comportement humain », explique Chabane Djeraba. C’est, par exemple, une caméra qui surveille l’escalator d’un grand magasin, détecte une chute ou un mouvement de panique, et alerte immédiatement la sécurité. La caméra analyse également les mouvements de foules anormaux, la circulation routière et permet d’alerter en temps réel en cas d’incident.

« Un agent de sécurité face à un mur d’écrans ne peut pas tout voir en même temps. Nous ajoutons une couche d’intelligence au système vidéo, qui permet de détecter les problèmes et d’agir de suite. »

Atout pour le commerce

Au-delà de l’aspect sécuritaire, les travaux du laboratoire intéressent également le monde du commerce et de la grande distribution.

Avec la heat map, carte de chaleur, on peut visualiser graphiquement les flux de personnes, analyser leur comportement. Les chercheurs villeneuvois travaillent aussi sur l’orientation du regard. On imagine l’intérêt d’une enseigne à mieux connaître le comportement de ses clients en magasin.

L’équipe de Chabane Djeraba a d’ailleurs un partenariat technologique avec le PICOM, le pôle de compétitivité des industries du commerce, et réalise des tests «grandeur nature » avec l’enseigne Surcouf.

Mais pas question de jouer à « Big Brother ». Ici, on ne traite que des données globales et anonymes. Et rien n’est sauvegardé. Nous voilà rassurés.

JEAN-MARC PETIT pour La Voix Eco (et la techno-flicaille).

http://www.lavoixeco.com/actualite/la_une/2010/04/01/article_a-lille-fox-miire-donne-de-l-intelligenc.shtml

Comments are closed.