mars 28th, 2010 at 11 h 38 min by admin

Les portiques – ou portillons – automatiques de la Stib (bus, tram, metro à Bruxelles) n’ont pas encore freiné leur premier contrevenant qu’ils sont déjà la cible de vandales de tous poils.

La direction de la Stib avait évidemment prévu ce type de dégradations. Dans sa commande, elle avait d’ailleurs prévu un stock de matériel supplémentaire. “Quasi 100 % du matériel” , avance notre Stibien. Ce chiffre est infirmé par un autre responsable de l’entreprise publique, qui rappelle que la Stib s’attendait à du vandalisme.

Elle s’est d’ailleurs référée à une étude menée dans le métro lyonnais. “À Lyon, ils ont constaté que leurs portiques étaient vandalisés, en moyenne, endéans les six mois de leur installation. Voire un an pour certaines stations plus sensibles. Une fois ce cap passé, le vandalisme diminuait largement, voire disparaissait.”

Extraits de La Dernière Heure, 16 mars 2010.

Un tract du Comité des citoyens qui n’ont rien à se reprocher a été affiché à Bruxelles : mobib

Comments are closed.