mars 27th, 2010 at 10 h 36 min by admin

Le projet « Carte de vie quotidienne » (et non plus « passeport » comme dans la délibération communautaire) est sur les rails. Et confirme ce qui nous attend : accès à la bibliothèque, aux piscines, au cinema local, à la crèche, à la cantine scolaire, aux transports, mais aussi transaction électronique…

C’est la société Digiport, basée à Euratechnologies, qui est chargée des premières études comme le montre leur PowerPoint. Des entretiens individuels, des ateliers, des expérimentations… Rien de bien original. Et toujours ce même verbiage opérationnel positif chiant des zombies-managers de projet : Salut Chérie, tu voudrais pas entrer en « interopérabilité » avec moi ? Sache que je dispose d’une « carte multiservices multipartenariale » qui permet un « déploiement large normalisé » de mon sens de l’humour. Bon, je sais que nos « systèmes » sont encore « hétérogènes », mais vois-tu, grâce à ces « progiciels applicatifs », peut-être pourrai-je intégrer mon « référentiel » dans ta « base de connaissance » ?

Accèdez au projet : cvq_presentation_digiport

Comments are closed.